Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 13:21

Kaleidoscope

 

De la poésie de Rolande Quivron se dégagent une force incroyable, une violence bouleversante.

 

 

Cette poétesse belge utilise une justesse de ton qui nous laisse souvent pantois, avant de nous inviter à la réflexion.

 

 

Si vous pouvez vous le procurez (il est paru en 1983), je vous recommande particulièrement son recueil 'Intégrales', dont voici un extrait:

 

 

 

 

 

 

 

KALEIDOSCOPE

 

Tout est souci

Tout est pourri et avachi

Sur la terre.

 

Le monde traîne sa lourde peine

Plein de nos haines

Solitaire.

 

La ronde tourne et se détourne 

Garde chiourme

De l'enfer.

 

Tout est promesse, tout est caresse

Tout est liesse

Au réveil.

 

Le monde heureux, harmonieux

S'ouvre joyeux

Au  soleil.

 

La ronde folle, butine et vole

En farandole

Jusqu'au ciel.

 

La vieille dame de ma rue,

Toute bossue, toute menue,

Se sentant lasse et inutile

S'en est allée dans un asile.

 

Ses pauvres meubles sans tiroirs

On les a mis sur le trottoir!

Un homme laid et imbécile

Les a jetés sur une pile.

 

Ils finiront ainsi leur vie,

Dans des garnis, dans des taudis,

Sur un marché, parmi la foule

Coulée  comblée dans un seul moule.

 

Elle est partie, un beau matin,

Son doux regard plein de chagrin,

Avec en main, pour tout bagage,

Un oiseau bleu dans une cage.

 

La vieille dame de ma rue,

Toute bossue, toute menue,

Se sentant lasse et inutile

S'en est allée dans un asile.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pirschel Robert 29/02/2012 03:50


Cela est vrai je possède quelques uns de ses écrits ils sont superbes, souvent plein de "larmes"