Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 18:49

numérisation0003

Emile Kesteman (Nos lettres, 2004):

"Pascale Lora Schyns n'en est pas à  ses débuts, mais Bernard Charlot des éditions Eole a eu du flair; du fond des Ardennes, il a saisi une libellule en pleine métamorphose. Ne croyez pas que je sous-estime les premiers stades de l'insecte. Il faut cependant admettre que ce recueil s'apparente continuellement au rêve et qu'il témoigne d'une expérience nouvelle qui a traversé notre poétesse liégeoise. Pascale Lora Schyns nous parle de l'oubli retrouvé. Sans cesse le lecteur pense à Marcel Proust et à sa recherche du temps perdu. Lui aussi nous a évoqué le temps retrouvé. Et le monde de Pascale Lora Schyns est aussi coloré que celui de son illustre prédécesseur, sans cette maladive insistance qui concerne les moindres perceptions et impressions! Le mal de vivre a traversé la poétesse et elle tend vers un "Demain" où le rituel innove et où l'on pourra déterrer les trésors du passé."

 

Pierre Schroven (Remue-méninges, juin 2004):

"Une des caractéristiques de Pascale Lora Schyns c'est qu'elle ne triche jamais et s'investit corps et âme dans chacun de ses mots. Dans ce recueil intitulé L'oubli retrouvé, l'heure est au désenchantement, aux souvenirs douloureux, à la difficulté d'être, d'aimer et ... d'être aimé, aux illusions perdues, à la nostalgie de la pureté de l'enfance, à la fragilité du bonheur. Et puis, derrière cette impression de chaos, le miracle de l'amour fendant le quotidien sordide. Recueil poignant, déchirant même où se profile néanmoins la promesse d'un nouveau bonheur... d'aimer."

 

 

 

 

 

                                                             

Partager cet article

Repost0

commentaires