Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 22:48

Vers l'Avenir

 

 

 

Article paru dans l'édition du 21 août 2010 du quotidien national belge Vers l'Avenir.

 

 

Cet article est également disponible dans l'édition en ligne du journal. Il est possible de le consulter ici

 

 

 

 

 

 

 ≈≈≈≈≈≈≈

 

 

Le Carnet et les Instants

 

Article paru dans le numéro de septembre de la revue Le Carnet et les Instants.

 

Le Carnet et les Instants est un magazine bimestriel qui rend compte de l'activité des auteurs de la Communauté française de Belgique.

 

Il annonce les rencontres, lectures, débats, colloques, expositions... et recense toutes les parutions et rééditions des écrivains belges de langue française.

 

Suivre également ce lien, dans le cadre de la Promotion des Lettres belges.

 

 

 

 ≈≈≈≈≈≈≈

 

 Le bibliothécaire 1

 

 

 

 

Article paru dans Le Bibliothécaire, bulletin trimestriel de l'Association des Bibliothécaires Belges d'expression française. 

 

 

LES SURVIVANTS DE SALLIMOC /

Pascale Lora SCHYNS.-

Paris : L’Harmattan, 2010.- 308 p. ; 22 cm.- Coll. Écritures.- Isbn : 978-2-296-11886-7.- 28.50 €.-

L’auteur :

Belge d’origine liégeoise, Pascale Lora Schyns vit actuellement en Espagne où elle trouve sa source d’inspiration au bord de l’océan atlantique. Aventurière qui a traversé le monde en long et en

large toujours poussée par des motivations aussi nombreuses que diverses, elle exerce aujourd’hui la double profession de journaliste et traductrice, ce qui lui permet de continuer à vivre ses passions et découvrir les coins les plus reculés du monde. Après une formation en philologie germanique à l’université de Liège, elle se dirigea vers des études théâtrales (Actor’s Studio à Rome et Cours Florent à Paris) où

elle étudia plus spécialement la mise en scène. Dans la capitale française elle se lia d’amitié avec Jean Marais. De cette rencontre naquit un livre de correspondance Lettres à jean Cocteau. Auteure de plusieurs

recueils de poésies et de nouvelles, Les Survivants de Sallimoc est son premier roman, et le premier volume d’une trilogie.

 

 

Le livre :

Entourée des légendes de la région qu’elle habite aujourd’hui, « l’Irlande en Espagne », Pascale Lora Schyns s’est mise à croire que les fées et les sorcières existent vraiment. Il lui est même arrivé à l’aube lorsque la brume s’élève tel un nuage aspiré par le ciel au dessus des falaises de voir quelques petits lutins, découverts, prendre la fuite et plonger dans l’océan. Elle a vu leurs petits corps se fracasser

en bas contre les rochers. Ou peut-être s’agissait-il de leurs ombres ?

Sallimoc existe et ses curieux habitants aussi même si parfois l’imagination de l’écrivain prendun peu le dessus, juste un peu. Comment être sûr de quoi que ce soit dans cet univers étrange où FannJ , l’héroïne bien décidée à percer le mystère des grottes de Talarami se retrouve au sortir d’unejeunesse dorée confrontée à tout ce que la vie recèle de contrastes. Le monde que découvre la jeune

femme est troublant. Il est même effrayant lorsque l’on sait que toute légende est basée sur une histoire vraie.

Au cours de son enquête, Fanny se rendra vite compte que les choses sont rarement ce qu’elles ont l’air d’être et qu’il ne faut jamais se fier aux apparences. Elle apprendra que toutes les vérités ne sontpas nécessairement bonnes à dire et que la limite entre le bien et le mal n’est pas toujours facile à discerner;que toutes les questions ne trouvent pas nécessairement une réponse, en tout cas pas celle que l’on

attendait, et que si parfois notre imagination nous joue des tours, on est bien loin souvent de savoir ce quise trame dans notre dos.

 

LE BIBLIOTHÉCAIRE 3 / 2010 page 45

Le récit est mené à un rythme rapide, presque sans aucune respiration. Passé, présent et futur ne forment qu’un jusqu’au dénouement final qui est celui qu’on attendait le moins. Dans un monde où rien ne semble être comme ailleurs, où le symbolisme et l’histoire avec un grand H ne sont jamais très loin et se confondent parfois, Fanny Poinsettia s’unira-t-elle de la plus étrange des façons à Pablo Albas

qui est peut-être un ange qui est peut-être le diable ? Quoi de plus normal dans un livre sans cesse à la limite entre le réel et le fantastique; où l’horreur côtoie le merveilleux, où le rêve est cauchemar et le cauchemar rêve ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Phil 27/10/2010 06:37



Votre livre a l'air passionnant. L'écriture m'est plus difficile lorsque je n'ai pas vécu les situations, surtout pour la forme "roman".  Je serais plutôt du genre "nouvelles". Au
théâtre, cela me pose moins de problèmes.


Parcourir le monde, Jean marais, le "Tour de France", L'atlantique... Ça fait rêver...



Giada 08/10/2010 14:55



SI. Ho proprio voglia di leggerlo!



Pascale Lora Schyns 08/10/2010 21:05



Mi fa molto piacere e spero sia possibile molto presto!



Fabrizio Morelli 07/10/2010 23:46



OK, ci provo....



Fabrizio Morelli 06/10/2010 22:06



Nous (ma fille et moi) sommes en attente pour la traduction italienne de "Les Survivants de Sallimoc" ...



Pascale Lora Schyns 07/10/2010 00:08



Se mi trovate una editoriale in Italia..... con piacere!