Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:20

 

 

numérisation0001-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

Para no dormir ou l'histoire d'un amour

qui fermera la porte au sommeil 

 

 

Para no dormir

Poèmes

Édition associative Clapas, Aguessac

2002

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:19

 

 

numérisation0009

 

 

Une succession de rêves qui bien vite se transforment en cauchemars, et le restent! Sans lumière, sans échappatoire. Le fil de la vie qui serpente dans les profondeurs de l'espoir, du doute, de la foi, du mépris, de l'amour, avant d'échouer dans la mort. Le destin cruel qui parfois ne s'adoucit que pour avoir le plaisir de vous voir tenter de vous relever avant de vous faire plier encore, irrémédiablement. Et toujours cette mer qui vous noie, cette mère qui vous oublie, cet amer qui vous tue.

 

 

L'amer qui tue

Récit poétique

Pleine vie, Paris

2000

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:15

 

 

numérisation0011

 

 

 

 

Le 9 novembre 1998 meurt Jean Marais. L'auteur, qui a connu le grand acteur, tente d'apaiser son chagrin en le partageant avec Jean Cocteau à qui elle écrit quotidiennement et dans l'oeuvre duquel elle se replonge avec ardeur. Cette correspondance va se poursuivre pendant plus d'une année, dans l'attente de cette date fatidique de l'an 2000. Une démarche à la fois passionnelle et littéraire. Une manière originelle de soliloquer en référence. Et si cette projection n'était pas aussi virtuelle qu'elle en a l'air?

 

 

Lettres à Jean Cocteau

Correspondance

Lux, Avin

2000

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:06

 

 

numerisation0008_V2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne s'agit peut-être pas de lui 

Poèmes

Caractères, Paris

1998  

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0